La Bible - La Vérité

LES-SIGNES-DES-TEMPS

Click here to edit subtitle

 

Alors que représente PESSAH (ḥag ha-pesaḥ), la Pâque Biblique?

Pessah, pour beaucoup de Chrétiens, c'est une fête de l'Ancien Testament qui célèbre l'Exode du peuple Juif lorsqu'il a finalement été autorisé à quitter l'Égypte pour traverser la Mer Rouge en direction du Sinaï et de la Terre Promise... Ce n'est pas faux mais, Pessahcomme nous allons le voir, est BIEN PLUS QUE CELA.... PESSAH est la PREMIÈRE GRANDE CONVOCATION ÉTERNELLE DE YAH et au-delà de son sens apparent dans l'Alliance d'Origine, la présence et l'histoire Prophétique du PREMIER AVÈNEMENT du MESSIE - YAHSHOUA y figurent déjà.


Saviez-vous que bien avant que notre Messie Yahshoua, l'Agneau de Dieu immolé pour nous voici près de 2000 ans, un autre fils unique, l'enfant de la promesse, avait lui aussi, dû gravir une colline (Mont Moriah) en portant le bois de son sacrifice sur son dos?

6 Abraham chargea le bois de l’holocauste sur son fils Isaac;

il prit lui-même des braises pour le feu et le couteau,

puis tous deux s’en allèrent ensemble.

Genèse 22:6

 

Oui, Dieu avait requis d'Abraham, le sacrifice de son fils unique, Isaac, héritier de la Promesse; et malgré l'agonie qui avait dû l'accabler, Abraham fortifié par sa foi en toutes les promesses du Très-Haut, avait obéi à Dieu. Ensemble le père et le fils avaient entrepris le chemin vers le lieu choisi par YAHUAH. Lorsque tout fut prêt pour le sacrifice, Isaac, perplexe de ne pas voir l'agneau du sacrifice, s'enquit auprès de son père... Le dialogue qui suit est édifiant:

7 Isaac s’adressa à son père Abraham et lui dit: Mon père!

Abraham dit: Qu’y a-t-il, mon fils?

–  Voici le feu et le bois, dit-il, mais où est l’agneau pour l’holocauste?

8 Abraham répondit: Mon fils, Dieu pourvoira lui-même à l’agneau pour l’holocauste.

Genèse 22:7-8

En effet, au moment fatidique du sacrifice, YAHUAH stoppa fermement le bras d'Abraham, le louant de sa foi inconditionnelle, et lui fit remarquer qu'il lui avait fourni un mouton de substitution (en l'occurrence, un bélier) qui serait le sacrifice prévu:

10 Alors Abraham prit en main le couteau pour immoler son fils. 

11 A ce moment-là, l’ange de l’Eternel lui cria du haut du ciel: Abraham! Abraham!

– Me voici, répondit-il.

12 L’ange reprit: Ne porte pas la main sur le garçon, ne lui fais pas de mal, car maintenant

je sais que tu crains Dieu puisque tu ne m’as pas refusé ton fils unique.

13 Alors Abraham aperçut un bélier qui s’était pris les cornes dans un buisson.

Il s’en saisit et l’offrit en holocauste à la place de son fils

14 Abraham appela ce lieu-là: Adonaï-Yireéh (le Seigneur pourvoira).

Genèse 22:10-14

Voyez-vous, environ 1600 ans plus tard, un autre fils unique et bien-aimé devrait gravir cette même montagne, Moriah, pour aller à sa mort. Lui aussi devrait porter le bois de son sacrifice sur son dos mais pour lui, aucun mouton de substitution ne serait pourvu car IL ÉTAIT L'AGNEAU PARFAIT QUI DEVRAIT ÊTRE SACRIFIÉ.

Dieu ne fait jamais rien par accident. Tout est planifié, ordonné; tout a une signification souvent prophétique et Isaac était une préfiguration de ce qui devrait se passer 17 siècles plus tard en la personne de Yahshoua notre Messie... Isaac aussi, s'était abaissé en toute obéissance à son père. Pourtant, contrairement à la croyance générale, ce n'était pas un enfant mais un jeune homme de 20 à 30 ans au moment des faits. Lui aussi avait humblement obéi à son père et il s'était laissé ficeler sur l'autel, prêt à mourir. Seulement lui avait été épargné et des promesses et bienfaits magnifiques furent le résultat de la foi et de l'obéissance aussi bien d'Abraham que d'Isaac. Le sacrifice de Yahshoua, l'agneau de Dieu, apporterait des bénédictions d'une magnitude impensable aux peuples du monde : le Salut et la vie Éternelle pour ceux qui Le reçoivent et qui obéissent humblement à Sa Parole! Voilà le véritable sens de PESSAH, préfiguré une fois encore de manière bien spécifique, en Égypte et des siècles plus tard, en cette fameuse nuit ou le sang d'un agneau allait préserver le peuple d'Israël d'une mort violente.

En effet, la première Pâque Biblique marqua la délivrance du peuple de Jacob-Israël de centaines d'années d'esclavage en Égypte ainsi que la rédemption d'une toute nouvelle nation dont le gouvernement serait soumis à la parole de YAHUAH, l'Éternel des Armées... C'est le sang d'un agneau sacrifié qui sauva ce jour-là les Israélites de la mort par la main de l'ange destructeur.

Ce sera aussi le sang de l'Agneau de Dieu, Yahshoua, notre Messie, immolé le jour de la

celebration de PESSAH, notre Agneau Pascal qui couvrira la noirceur de nos coeurs de

pécheurs, et qui sera notre Rédempteur, afin de nous réconcilier avec le Père en nous

délivrant d'une éternité d'agonie... la 2e mort.

Le premier avènement de Yahshoua, fils d'homme et Fils de Dieu sur cette terre fut essentiellement pour délivrer le peuple d'Israël de ses péchés; Yahshoua lui-même le précise à une femme Cananéenne non—Juive qui le sollicitait vivement :

“Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la Maison d’Israël”.

Matthieu 15:24

et pourtant, au vu de sa foi sans limite, le Messie finit par lui accorder sa requête en louant cette foi :

28 Alors Yahshoua lui répondit: “Femme, grande est ta foi !

Que tes souhaits te soient accordés”

Et sa fille fut guérie à l'instant même

Matthieu 15:28

A savoir que l'invitation de Yahshoua à appliquer son Sang sur la porte de notre coeur, initialement réservée à Israel fut ensuite étendue aux Goyim / aux peuples des Nations, donc au monde entier.

Saviez vous que Yahshoua, notre Agneau Pascal avait été cloué à ce bois infâme et qu'IL était mort, non seulement le même jour mais exactement à la même heure où les agneaux sacrificiels de la Pâque étaient tués en offrandes à YAHUAH?

Comprenez-vous maintenant pourquoi il est essentiel de bien connaître ces Rendez-Vous Divins et de les CÉLÉBRER?

(CLIQUER)